13 septembre 2017

Tarte soyeuse au chocolat... en verrine!

Je devais apporter le dessert à un souper chez des amis et j’avais décidé de faire une recette que je zieutais depuis longtemps, la French silk pie, une décadente tarte garnie d’une mousse au chocolat très riche et onctueuse. Malheureusement, j’ai trop travaillé ma pâte à tarte et elle a vraiment rapetissé lors de la cuisson à blanc. Résultat : une abaisse de  pâte brisée rabougrie et vraiment moche au look,  mais toutefois très bonne au goût. J’ai donc activé mon système D et décidé de transformer ma croûte en chapelure et de faire une tarte « déconstruite », en verrine! Je trouve que le résultat est assez spectaculaire!



Ingrédients :
1 abaisse de tarte
5 onces de chocolat au choix (j’ai utilisé 4 onces de chocolat noir et 1 once de chocolat au lait, la recette originale demande du chocolat mi-sucré, style Baker)
1 tasse de beurre salé à température ambiante (mou!)
1 ½ tasse de sucre
1 c. à thé de vanille
4 œufs
1 tasse de crème à fouetter
2 c. à soupe de sucre en poudre
Un peu de chocolat et d’amandes hachés (totalement facultatif!) pour décorer, si désiré


Préparation :

1. Faites cuire votre abaisse de tarte comme d’habitude. Si elle est réussie, vous avez toujours la possibilité de faire une tarte. Si elle est ratée comme la mienne et que vous voulez en faire des verrines, émiettez votre croûte de tarte de remettez-la au four quelques minutes, pour qu’elle soit bien cuite des deux côtés. Une fois refroidie, pulsez la croûte au robot, pour une faire une chapelure. Réservez.

2. Au micro-ondes, faites fondre le chocolat jusqu’à ce qu’il soit fondu. Attention de ne pas le brûler! Réservez, car il doit être complètement refroidi à température ambiante (mais encore malléable) pour la suite de la recette.

3. Dans le bol de votre mélangeur sur pied, mélangez le beurre et le sucre pendant environ 2 minutes (avec le gros fouet). Ajoutez le chocolat (refroidi!!) et l’extrait de vanille et mélangez bien.

4. Ajustez la vitesse à moyenne et ajoutez UN œuf à la fois, en battant CINQ minutes entre chaque œuf… Donc, oui oui, votre batteur sur pied va fonctionner à plein régime pendant 20 minutes! C’est vraiment ESSENTIEL à la recette (j’abuse des majuscules, je sais...) de respecter ce temps, sinon votre mousse ne sera pas aérée et restera granuleuse, car le sucre ne sera pas bien incorporé. Bref, si vous n’avez pas 20 minutes à mettre sur cette étape, ne faites pas la recette, tout simplement!

5. Une fois le bol de votre batteur sur socle bien nettoyé, fouettez la crème avec le sucre en poudre jusqu’à l’obtention de pics fermes, puis réservez.

6. Pour le montage des verrines, déposez environ 1 c. à soupe de chapelure de croûte à tarte dans le fond, puis recouvrir de mousse au chocolat (utilisez une grosse poche à douille pour faire un beau travail !). Garnissez d’un peu de crème fouettée et saupoudrez, si désiré, un peu de chocolat et d’amandes hachés.

7. Mettez au frigo au moins 2 heures avant de servir.

Avouez que ça donne envie!


Portion : donne 1 tarte ou une dizaine de verrine

Verdict : ce qui s’annonçait comme un échec culinaire s’est finalement transformé en grande réussite. C’est super bon !! Le beurre donne un petit goût salé au chocolat et c’est excellent. C’est aussi TRÈS riche, alors en format verrine, c’est juste parfait! 

Je le répète : il est essentiel de battre 5 minutes entre chaque addition d'un oeuf, sinon votre mousse sera ratée. Un batteur sur socle me semble pas mal essentiel à la réalisation de cette recette, sauf si vous avez un bras bionique et/ou très très musclé!



Source : adapté de Pionner woman

11 septembre 2017

Poulet croustillant sauce aigre-douce

Je cherchais une bonne sauce aigre-douce maison et j’ai trouvé ce que je cherchais chez EstherB. ! À partir de là, j’ai improvisé le reste…



Ingrédients :

Pour la sauce :
1 1/2 tasse (375 ml) de jus d'ananas
1/3  tasse (80 ml) de ketchup
3 c. à soupe de sauce soya réduite en sodium
2 c. à soupe de vinaigre de riz
2 c. à soupe de sucre
2 c. à soupe de fécule de maïs (maïzena)
1 c. à soupe de gingembre haché
1 gousse d’ail haché
Sel & poivre, au goût

3 tasses de légumes au choix (j’ai mis céleri, courgette, brocoli, poivron, oignon vert, oignon. J’ai fait précuire à la vapeur (au micro-ondes) le brocoli et les carottes pour réduire le temps de cuisson dans le sauté)
Une noix de beurre (au goût)
4 poitrines de poulet (sans peau et sans os), coupées en petits cubes
¾ de tasse de lait
1 trait de sauce Sriracha (au goût)
½ tasse de farine
1 c. à thé de poudre à pâte
Sel & poivre, au goût
Huile végétale pour la friture

Préparation :

1. Mélangez le poulet, le lait et la sauce Sriracha dans un bol et faites mariner au frigo pendant au moins 30 minutes.

2. Pour la sauce, mélangez tous les ingrédients dans une petite casserole et portez à ébullition. Faites mijoter à feu moyen-élevé pendant quelques minutes, jusqu’à ce que la sauce soit bien épaisse. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement avec du sel et du poivre, au besoin. Réservez la sauce au chaud.

3. Dans un grand poêlon, faites revenir les légumes choisis dans un peu de beurre, jusqu’à ce qu’ils soient cuits, mais toujours croquants. Réservez au chaud.

4. Mélangez la farine, la poudre à pâte et bien assaisonner avec le sel et le poivre. Verser ce mélange de farine dans un grand sac ziploc. Égouttez le poulet, mettez-le dans le ziploc et agitez bien, pour que le poulet soit bien enrobé du mélange de farine.

5. Dans un nouveau poêlon, faites chauffer de l’huile végétale. Faites-y frire le poulet, quelques morceaux à la fois, jusqu’à ce qu’il soit croustillant à l’extérieur et complètement cuit à l’intérieur. Attention de ne pas trop surcharger votre poêlon et de faire cuire le poulet en plusieurs « fournées », sinon, il ne frira pas, il bouillira ! Réservez au chaud, sur du papier absorbant.

6. Mélangez le poulet, les légumes et la sauce et servir sans attendre sur du riz ou des nouilles. Dégustez !


Verdict : Tout le monde a beaucoup aimé, mais malheureusement, mon poulet n’est pas resté croustillant très longtemps. J’ai quand même aimé le goût et la texture. Par contre, si quelqu’un a une bonne recette de poulet qui reste vraiment croustillant même en sauce, comme un Général Tao au restaurant, je suis preneuse! Si vous préférez, vous pouvez très bien sauter l'étape de la friture et faire un sauté de poulet "ordinaire".

Source :  Les plats cuisinés de Esther B. (pour la sauce)

8 septembre 2017

Projet déco : ensemble de salle à manger retapée!

Tout a commencé en 1994. J’avais 17 ans. Avec une copine, on avait écouté le film « When a man loves a woman » et je suis tombée follement en amour. Pas avec Andy Garcia, qui jouait un des rôles principaux avec Meg Ryan, mais bien avec l'ensemble de salle à manger des protagonistes, qui se composait d’une table en bois et de chaises peintes de couleurs dépareillées. Coup de foudre total! Depuis, je m'étais toujours dit qu’un jour, je ferais pareil. La plupart de mes goûts ont évolué au cours des 20 dernières années (heureusement!), mais cette idée pour un set de cuisine ne m’a jamais quittée!


Les fameuses chaises du film... objet de mes fantasmes depuis 1994!

Cet été, je suis revenue à la charge auprès de mon charmant mari, à qui j’avais déjà soumis quelques fois, sans succès, le projet. Est-ce par amour pour moi, par pitié, parce qu’il était tanné d’en entendre parler (ça fait quand même 23 ans!), je ne sais pas trop, mais toujours est-il qu’il a fini par me donner carte blanche pour la transformation complète de notre ensemble. Mon rêve!

Notre ensemble de salle à manger était encore bien solide (c’est du chêne!), mais il avait un look champêtre un brin désuet. De plus, le vernis avait connu de meilleurs jours. Malgré sa trentaine d'années, c'est un ensemble auquel nous tenions beaucoup, parce qu'il a été entièrement fait au Québec par la (défunte) compagnie les Meubles Davelyuville, qui appartenait au grand-papa de mon époux. Valeur sentimentale! 

La table et les chaises AVANT la grande transformation!

Les chaises :

Pour les chaises, j’ai décidé enfin de réaliser mon vieux fantasme de les peindre chacune d’une couleur différente! J’ai opté pour de la peinture à la craie (Chalk paint), d’abord parce que c’est un produit que je connais bien et que j’aime beaucoup, mais aussi parce que je n’avais aucune envie de décaper six chaises! Voici les couleurs utilisées (sauf indication contraire, la peinture est de la marque Annie Sloan) :

Chaise rouge : Emperor’s silk
Chaise bleue : Napoleonic blue + un peu de Pure White
Chaise jaune : English yellow + un peu de Pure White 
Chaise orange : Barcelona Orange + un peu de Pure White 
Chaise turquoise : Florence + Pure White
Chaise rose : Emperor’s silk + Pure White +  Cherry (de la marque Craft smart)

Oh le bel arc-en-ciel!

 Chaque chaise a reçu entre trois et quatre couches de peinture. Normalement, trois couches auraient dû être suffisantes, mais après une couche, je n’étais pas complètement satisfaite de la couleur, alors j’ai fait mes propres mélanges, ce qui a demandé une couche supplémentaire. Pour la finition, j’ai utilisé la cire claire (de Annie Sloan toujours). Chaque chaise a reçu deux couches de cire.

Pour la finition à la cire, c’est toujours le même processus :
  1. On applique une couche de cire, idéalement avec un pinceau rond conçu à cet effet (c’est ce qui va le mieux);
  2. On essuie avec un linge propre en coton pour enlever tout l’excédent de cire (il ne faut pas avoir peu de trop en enlever!);
  3. On attend 24 heures, que la cire durcisse (étape essentielle!)
  4. On frotte avec un tampon abrasif toute la surface de notre meuble ciré (excellente musculation des bras!) Il faut frotter jusqu’à ce qu’on ne sente plus la petite « résistance » de la cire, que ça ne soit plus collant.
  5. On frotte avec un chiffon en coton PROPRE et BLANC (essentiel, si vous ne voulez pas laisser des traces ou des peluches sur votre meuble). Cette étape permet de rendre le meuble super doux au toucher et très brillant.
  6. On recommence une nouvelle couche de cire et toutes les autres étapes!

Le chantier...

Table :

Pour la restauration de la table, j’ai peint le pied de la table en blanc Pure White et j’ai donné trois couches de cire (mêmes étapes que les chaises!).

Le pied de la table

Pour le dessus de la table, mon charmant petit mari a eu la gentillesse de le décaper et de bien le sabler. Au début, le plan était de sabler uniquement, mais c’était difficile de faire un vrai beau travail. Même si le vernis commençait à être très usé par endroit, il était quand même bien incrusté. Une fois le bois bien décapé et sablé, j’ai appliqué trois couches de teinture de couleur « EarlyAmerican 230 » de la marque Minwax

Ensuite, j’ai choisi, comme finition, d’utiliser le produit « Diamond wood finish », satiné, de la marque Varathane. J’ai beaucoup aimé ce produit, qui donne un fini lisse et doux, brillant, mais pas trop lustré. Le fini est à mi-chemin entre du bois huilé et du bois vernis. J’ai donné quatre couches. Normalement, trois auraient été suffisantes, mais je n’aimais pas l’application de la troisième, alors j’en ai donné une supplémentaire. L’essentiel, pour une belle finition, c’est de bien sabler entre chaque application, avec un papier sablé ultra-fin 400 et de bien nettoyer la table entre chaque sablage (pour enlever toutes les poussières).

Le dessus de la table avec sa nouvelle teinture et couche de finition!

Coût du projet :

Au total, j’ai dépensé environ 375 $ pour mon projet. Évidemment, le fait de réaliser mes propres mélanges de peinture pour certaines chaises après avoir donné une première couche a fait augmenter la facture, surtout avec de la chalk paint de la marque Annie Sloan (la plus chère sur le marché), mais je ne regrette pas ce choix! J’ai aussi fait quelques erreurs, comme de briser mon pinceau à cire ou de renverser un pot de teinture presque plein… Considérant que cet ensemble nous a été donné il y a 10-15 ans et que j’espère le garder encore plusieurs années, je pense que ce 375 $ est un investissement plus que raisonnable! ;)

Pour ce qui est de l’investissement en temps… j’aime mieux ne pas y penser! Sans blague, j’ai mis dans ce projet une bonne soixantaine d'heures.

Résultat :

Tadam!

Hello beautiful!




Verdict : 

Je suis en amour avec ma table et mes chaises! Le résultat est vraiment à la hauteur de mes espérances, et Dieu sait que je l’ai espéré longtemps! J’ai vraiment travaillé fort sur ce projet, parfois à en être totalement exaspérée, mais j’en ressors avec une très grande fierté devant le travail accompli et le sentiment d’avoir un ensemble de salle à manger totalement à mon image et unique!

Je suis en amooooooourrrrrr!
Chaque membre de la famille a adopté une couleur... ;)